Archives du mois : juillet 2010

Franc-Maçonnerie Magazine n° 5

20 juillet 2010

Nouveau numéro du magazine : « Franc-Maçonnerie ».

Magazine en vente chez votre marchand de journaux.

Au sommaire de ce numéro :

  • Les Francs-maçons célèbres : Mozart, Garibaldi, Louise Michel, Stendhal, Franklin, Washington, Pierre Dac…,
  • Dossier : Voltaire un maçon sans tablier ?
  • Montesquieu et le baron de Gasq,

Vous pourrez trouvez tous les renseignements nécessaires sur le site du magazine : Franc-Maçonnerie Magazine.

Les nocturnes au château féodal d’Ollioules

17 juillet 2010

Du 15 au 24 juillet à 21h30.
Ollioules, à 8 km de Toulon (Var).

Saluons cette riche initiative qui nous fera participer à de nombreux spectacles  :

18 juillet, 21h30
Riituya Shamani.
Un univers peuplé de sons et de chants inspirés des cultures actuelles et ancestrales, où le son ds percussions, ds harpes celtiques et des voix nous ouvrent la porte des rêves.

20 et 21 juillet, 21h30.
Sodome ma douce, de Laurent Gaudé
Présenté par « sur les chemins de la comédie », mise en scène de Michel Campoy.

23 et 24 juillet, 21h30.
Le serpent Amoureux. Création Ballet – Théâtre.
Présenté par la « Cie Myriam Lamotte ».

Pour tout renseignement contacter :

« Sur les Chemins de la Comédie »
T. 0494 633 175  ou  0608 776 398
Courriel : a.mariemichelcampoy@hotmail.fr

Philosophie de la Tradition

17 juillet 2010

De Franz Josef Molitor.
Seconde nouveauté estivale des éditions de La Tarente d’Aubagne (13).

Traduit de l’Allemand par Xavier Quris Préface de Janos Darvas

Philosophe allemand du XVIII   siècle, Franz Joseph Molitor nous livre une œuvre d’une étonnante actualité. Les déchirements religieux et les haines exacerbées entre catholicisme et judaïsme, au nom d’une pseudo authenticité des antériorités, allaient mettre le peuple juif au ban des nations. Deux mille ans de sang et de mise à l’index…

La Philosophie de la Tradition remet quelques principes philosophiques à leurs réelles places et nous convainc que si les chrétiens se réclament d’une vérité supérieure, le courant philosophique juif n’en reste pas moins d’une haute vérité tout aussi importante.

Reconnu par les plus éminents docteurs du judaïsme, Franz Joseph Molitor a sans doute été initié aux mystères de la religion d’Israël par des cabalistes restés inconnus à ce jour.

János Darvas a su, dans son introduction, mettre en lumière toute la modernité de l’œuvre de Molitor et nous apporte quelques éclairages pour nous convaincre de l’importance de la tradition judaïque dans l’évolution de nos civilisations.

Vous pourrez vous procurez cet ouvrage sur notre site de la  librairie de la table d’Hermès.

La Philosophie Mystique en France à la fin du XVIIIe siècle

17 juillet 2010

Ouvrage d’Adolphe Franck dont le sous-titre est : Saint-Martin et son maître Martinez Pasqualis.

Cet ouvrage intéressera tous les passionnés et les fidèles du Philosophe Inconnu.


La première des deux nouveautés estivales des éditions de La Tarente d’Aubagne (13).

Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803) découvre la théurgie cérémonielle de Martinez de Pasqually (1710?- 1774) en 1765 à Bordeaux.

En 1771 il devient son secrétaire particulier, et c’est sous son impulsion que Martinez de Pasqually travaillera d’arrache-pied à la rédaction des rituels des divers grades, des différents catéchismes et le traité de la réintégration des êtres voit le jour. C’est sous la dictée du Maître que Saint-Martin le rédige sans en changer un mot ce qui explique le style confus et abscons de cette oeuvre (Martinez de Pasqually ne connaissait qu’imparfaitement notre langue). Malheureusement, la mort du Maître en 1774 interrompt sa rédaction, il ne sera jamais achevé.

Martinez de Pasqually ayant disparu, peu à peu l’ordre des élus cohens se mit à péricliter ; Saint-Martin intériorise la théurgie cérémonielle et choisit ce que Papus appellera plus tard la « voie cardiaque ». Il découvre en 1788 l’oeuvre de Jacob Boehme (1575-1624) dont il traduisit plusieurs ouvrages, approfondit la « doctrine de la Sagesse Divine » et n’aura de cesse de rapprocher l’enseignement de Martinez de Pasqually avec la doctrine du « Maître cordonnier ».

Vous pourrez vous procurez cet ouvrage sur notre site de la  librairie de la table d’Hermès.

Pour rappel les éditions de La Tarente avait sortie le Rituel de l’Ordre Martiniste, dressé par Teder. livre dont la réédition était très attendue.

Chi Kung sur la plage

8 juillet 2010

Plages du Mourillon, Toulon (Var)

A partir du 5 Juillet , 7 h 00 et 18 h 30

Art millénaire chinois, cette pratique vous procurera bien-être, santé, et longévité.

Se régénérer dans un cadre naturel, grâce à des mouvements simples et doux guidés par la respiration.

Un stage d’été est prévu, toujours sur les plages du Mourillon à Toulon. Il concernera plus particulièrement le Cœur et les Reins du 12 au 16 juillet et du 9 au 13 août.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter : Sylvie Leuca au 0623 148 535.

Marronnier Maçonnique

7 juillet 2010

La Franc-Maçonnerie dévoilée aux profanes…

Editions Grancher, 20 €

L’été restera la saison privilégiée pour les  « marronniers » maçonniques et autres. Le livre d’Hécate, ouvre courageusement le bal… Il est surprenant que les Editions Grancher qui nous ont toujours proposé des ouvrages de qualité aient laissé passer celui-ci. L’été, la chaleur ou un 1er Avril tardif ou trop en avance ?

Cet ouvrage souhaite s’adresser aux « profanes », c-a-d ceux qui ne sont pas Francs-maçons. Hélas ! ce livre est truffé d’erreurs, de contresens et d’inexactitudes de toutes sortes. Je ne peux donc que le déconseiller tant aux profanes qu’aux maçons ou alors qu’il soit lu par des « historiens maçonniques », ceux-là mêmes qui vivent « dans le passé ».

Prenons quelques exemples piochés ça et là…

Hécate, (l’auteur), nous apprend que le Rite Français, pratiqué au Grand Orient de France, qui était pendant 30 ans son obédience, ne connait que 3 grades ! Les Ordres de Sagesse « n’étant plus guère pratiqués », les Frères souhaitant travailler dans les hauts Grades du rite Français devant « aller maintenant chercher asile dans des Loges travaillant au rite Ecossais Ancien et Accepté ».
Qu’en pense  Jacques-Georges Plumet, le Très Sage et Parfait Maître,  du Grand Chapitre Général du Grand Orient de France ? Système gérant les grades supérieurs du Français.

Je passe sur le fait qu’Hecate pense que les « tabliers à dominante rouge sont en usage dans les Loges d’obédiences anglaises »…  la « dominante rouge » est la marque du Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). Rite pratiqué tant à la Grande Loge de France, qu’au Grand Orient de France, qu’à la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique-Opéra, qu’à la Grande Loge Mixte de France, qu’à la Grande Loge Féminine de France, qu’au Droit Humain…. qui, à mon avis, ne sont pas « d’obédience anglaise », je pense que dans ce cas la Grande Loge Unie d’Angleterre l’aurait fait savoir.
Pour rester sur le REAA, ce n’est pas en 1763 qu’il est né, mais le 24 Juin 1801 au sein du Suprême Conseil des Etats Unis d’Amérique à Philadelphie.

Au fait le Régime Ecossais Rectifié, ou Rite Ecossais Rectifié (R.E.R.), n’est pas « orienté sur l’alchimie », il suffit de lire les textes de son fondateur Jean-Baptiste Willermoz. Son opinion sur l’alchimie est sans équivoque.

Je suis certain que les membres de la Grande Loge Nationale de France, seront heureux d’apprendre que par « nostalgie du passé » ils portent parfois en tenue des « perruques » !

Là où la méconnaissance catastrophique, quasiment abyssale, du monde maçonnique, contemporain et historique, se fait jour est lorsque Hécate cite la Grande Loge Française de Memphis-Misraïm comme étant « l’héritière de la philosophie martiniste », c-a-d « les règles figées par Georges Martin (1844-1916) »… là je reste sans voix… Rappelons que le martinisme est la doctrine philosophique de Louis-Claude de Saint Martin (1710-1803), dit le Philosophe Inconnu, il faut qu’Hécate se rende sans tarder sur le site de référence : « Louis-Claude de Saint Martin » il y découvrira des trésors.
Quant à Georges Martin (1844-1916) il est le fondateur, avec Maria Deraisme, en 1893 de la première Loge mixte, « le Droit Humain » qui deviendra par la suite la première obédience mixte et internationale appelée dès lors « l’Ordre Maçonnique Mixte International « le Droit Humain« .
Hécate précise que  la Grande Loge Française de Memphis-Misraïm « possède un avatar (sic) exclusivement féminin en sa composition  avec la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm« , là je reste totalement aphone…. Que dire de plus ? je vais donc consulter la notice de cet « avatar » !

Grande Loge Féminine de France. Et là nous apprenons qu’en fait elle est mixte ! certes elle se présente comme Féminine mais c’est pour cacher qu’elle est mixte ! que dire de plus ? Je pense que son grand Maître saura apprécier sa mixité dissimulée.

Je passe sur les approximations historiques concernant le rite de Memphis-Misraïm et de son histoire française, il y aurait trop à dire.

J’aurais souhaité connaître les obédiences qui « imposent de croire en un créateur divin ». « Impose » le terme est très fort et très éloigné de la tradition maçonnique qui elle prône la liberté. Que des obédiences demandent à ce que leurs membres croient en dieu, en un créateur divin, au Grand Architecte de l’Univers, oui c’est vrai, mais ces obédiences n’imposent rien.

Je remercie Hécate d’avoir précisé, le fallait-il ? que dans le terme « mots, signes et attouchements » des Constructeurs, le mot « attouchements » n’avait rien de sexuel ! (ouf, je suis rassuré !)

A la lecture du livre d’Hecate, je comprends mieux les critiques qu’il fait à  la Loge Nationale Française. Il qualifie cette obédience comme « très portée sur un certain nombrilisme », faisant trop de recherches historiques sur la « seule maçonnerie », délaissant « l’évolution de la société ». Il trouve que cette obédience « vit dans le passé ». Comment qualifier alors l’excellente revue Renaissance Traditionnelle ? qui nous livre, certes avec quelques retards, des trésors de la recherche maçonnique.
Il cite les rites pratiqué par la Loge Nationale française : « Rite Moderne Français Rétabli, Rite Ecossais Rectifié »… si Hécate s’était donné la peine de consulter le site de la Loge Nationale Française il se serait aperçu qu’elle pratique le Rite Anglais de Style Emulation, le Rite Français Traditionnel et le Rite Ecossais Rectifié. Le Rite Moderne Français Rétabli étant le nom initial de ce rite et qui n’est plus usité à la Loge Nationale Française, depuis Désaguliers…
Sur le site de cette obédience il trouvera, sans peine, l’adresse car dire que son siège est « un peu nul part » (sic !) est pour le moins curieux, étrange, voire poétique…

Je regrette cet ouvrage, je regrette surtout que son auteur n’ait pas pris la peine de contrôler, de vérifier ses informations. Cet ouvrage est l’exemple type de la méconnaissance tout à la fois de l’histoire maçonnique et du « paysage maçonnique » français contemporain. Avant de s’attacher aux faits de société il aurait été plus utile à Hécate, qui se trouve être un maçon de 30 ans du Grand Orient de France, de s’intéresser un peu, un tout petit peu à l’histoire maçonnique, et aux obédiences françaises, qui n’ont pas que des « rares contacts entre elles »,  cela lui aurait éviter ces « approximations ».

Il aurait été plus profitable à Hécate de se référer à la lettre G, non comme symbole initiale de GOD, de GNOSE… mais comme celui de GOOGLE.

A.C.

Rencontres Martinistes du 13 mars 2010

1 juillet 2010

L’ensemble des conférences de ces premières Rencontres Martinistes sont disponibles sur Baglis.tv.

Vous pourrez y retrouver l’ensemble des interventions.

Les Actes de ces Rencontres, bien qu’ayant pris un certain retard, seront disponible prochainement à la Librairie La Table d’Hermès et sur son site.

Conférences débats

1 juillet 2010

JOURNEES D’ETE D’ALIS EN PROVENCE

Du 4 juillet 2010 (après-midi) au 7 juillet 2010 (après-midi)

Domaine de « LA CASTILLE » Route de la Farlède Solliès–Ville
83260 LA CRAU (entre Toulon et Hyères). (www.domaine-castille.fr).

Programme : Toutes les conférences sont suivies d’un débat.
Dimanche 4 : accueil à partir de 16h
18h : réunion de tous les participants – Présentation de la région – Verre de l’amitié

Lundi 5
9H – 11h : conférence de Jean-Pierre GAREL, directeur de recherches au CNRS
Thème : « La conscience émerge-t-elle de nos gènes ? »
11h-13h : conférence de Doris NADEL, sage-femme
Thème : « Accompagnement global de la naissance »
14h : Activités touristiques : visite d’un moulin à huile ou Ville de Hyères ou activité libre
18h : conférence du Dr Gilbert CRUSSOL, chirurgien-dentiste
« Prévention de la mort soudaine du nouveau-né et de l’enfant »
21h : Assemblée générale d’ALIS

Mardi 6
9h – 11h : conférence de Jean-Jacques DUBOST, biophysicien
Thème : « La bioélectronique et le traitement préventif des diathèses »
11h-13h : conférence du Dr Philippe LAGARDE, cancérologue
« Comment échapper aux maladies »
14h : Visite de la rade de Toulon en bateau (départ et retour en bus) ou activité libre
20h30 : soirée de discussions en petits groupes

Mercredi 7
9h-11h : conférence de Viviane GARMY, naturopathe
« Comment être en bonne santé sans vaccins »
11H-13H : conférence du Dr François CHOFFAT
« La saga de la grippe A et ses implications dans le futur »
15h-19h30 : réunion des délégués

Tarifs :
ALIS fait un effort financier pour vous proposer des tarifs attractifs : venez nombreux, invitez vos amis
Inscription après le 15/5/10
(Adhér et non adhér)
Pension complète adulte 140€
Pension complète enfant (de 4 à 10 ans) 40 €, gratuit en-dessous de 4 ans.
Tarif dégressif au-delà de 2 enfants (nous consulter)

Repas au centre pour les campeurs adultes 9 €
Repas au centre pour les campeurs enfants 5 €

Inscription possible jusqu’au 15 juin dans la limite des places disponibles.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
Pour tout contacts :

Eliane CHAVERNOZ
Résid. Le Haut Caire B1 Ap. 16 37, rue Haute de Castres 05100 BRIANÇON
Tél : 04 92 20 10 10

Mail : eliane.chavernoz@wanadoo.fr

L’enlumineur et le Cartographe, Toulon

1 juillet 2010

Du 26 mars au 30 décembre 2010

Voyage au fil des manuscrits originaux du Musée du Vieux Toulon.

Techniques des XVI° et XVII° siècles redécouvertes et expliquées par un atelier d’enlumineurs du XXI°.

MUSEE DU VIEUX TOULON


69 cours Lafayette, 83000 Toulon

Horaires : du mardi au samedi de 14h à 17h45

– Entrée libre et gratuite -

Information sur le Musée : 04.94.62.11.07 – amisduvieuxtoulon@orange.fr

Information sur l’exposition : Sylvie Constantin – 04.94.28.35.13
Ass. D’Or et de Pigments – or. pigments@wanadoo.fr